Tél. : 02 97 62 62 62

000000062896

Dropbox arrête le support de systèmes de fichiers Linux chiffrés

La solution de partage de fichiers en ligne Dropbox va arrêter en novembre prochain le support de plusieurs systèmes de fichiers Linux sur son application desktop. Il se limitera au support d'Ext4 sous Ubuntu et Fedora. L'éditeur a par ailleurs annoncé le départ de son COO, Dennis Woodside.

Le 10 août dernier, de nombreux utilisateurs de l’application desktop de Dropbox sur Linux ont été informés que leur outil de partage de fichiers en ligne n’effectuerait plus de synchronisation à partir de novembre prochain avec le système de fichiers dont ils se servent. L’éditeur de solutions de stockage en ligne a effectivement confirmé sur son forum qu’à partir du 7 novembre 2018, le seul système de fichier supporté pour Linux dans le dossier synchronisation de Dropbox serait Ext4 fs. Des systèmes de fichiers chiffrés de Linux sont donc maintenant écartés du service de stockage en ligne. Sur le site de Dropbox, à la page présentant les configurations requises pour exécuter son application desktop, le paragraphe sur le système d’exploitation Linux indique déjà uniquement le format Ext4.

Désormais, les systèmes de fichiers supportés sont donc NTFS pour Windows, HFS+ or APFS pour Mac et, donc Ext4 pour Linux. Concernant les systèmes d'exploitation Linux, Dropbox supporte les OS Ubuntu 10.04 (ou version ultérieure) et Fedora 19 (ou version ultérieure). Du côté de Windows, il accepte les versions 7, 8, 8.1 ou 10 et sur Mac, il fonctionne sous OS X Mavericks 10.9 jusqu’à macOS High Sierra 10.13, avec la version la plus récente de l’application Dropbox. 

Des utilisateurs mécontents

Sur son forum, l’éditeur de la solution de partage en ligne explique qu’un « système de fichiers supporté est requis puisque Dropbox s’appuie sur les attributs étendus (X-attrs) pour identifier les fichiers dans le dossier Dropbox pour les garder synchronisés. Nous continuerons à supporter uniquement les systèmes de fichiers les plus communs supportant les X-attrs afin de pouvoir assurer la stabilité et la cohérence de l’expérience ». Pour les utilisateurs qui s’appuient sur des systèmes de fichiers qui ne seront bientôt plus acceptés, il s’agit maintenant de déplacer la localisation de leurs fichiers. 

Comme on peut l’imaginer, les commentaires et les questionnements sont nombreux autour de cette décision plutôt mal reçue dans la communauté Linux par ceux qui recourent à Dropbox avec un système de fichiers chiffré comme BTRFS (qui dispose une couche de chiffrement) ou qui utilisent ecryptfs au-dessus de Ext4, par exemple. Certains envisagent bien sûr de changer de solutions de stockage de fichiers.

Prochain départ du COO Dennis Woodside

Vendredi dernier, l’action de l’éditeur a par ailleurs subi quelques remous à l’annonce du départ, le mois prochain, de son chief operating officer Dennis Woodside qui faisait partie de l’équipe de direction depuis 3 ans. Il a notamment aidé à transformer Dropbox pour préparer la société à son introduction en bourse en mars dernier, a rappelé Drew Houston, son CEO. L’éditeur a dépassé le milliard de dollars de chiffre d’affaires annuel et compte 12 bureaux dans le monde. Dans le même temps, son principal concurrent, Box, s’est engagé dans le renforcement de sa position sur le marché, notamment en région EMEA.

Nous contacter
PARTAGER SUR :
 
 
Dépannage informatique dans le MorbihanAchat ordinateur dans le Morbihan